Aller au contenu

Claire Alix

Maître de conférences

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Champs disciplinaires Archéologie, technologie du bois, dendrologie

Mots-clés détroit de Béring-Alaska, cultures Inuit et proto Inuit, bois flotté

Terrains Cape Espenberg (à proximité de Shishmaref), Alaska, Etats-Unis

Mes recherches portent sur les développements culturels et environnementaux dans la région du détroit de Béring au cours des deux à trois derniers millénaires qui mènent aux cultures Inuit du XIXe siècle. Je suis spécialisée dans l’archéologie du bois et du bois flotté arctique (technologie, xylologie, dendrochronologie, etc.), une source d’information unique pour aborder le culturel et l’environnemental, tout en affinant les cadres chronologiques. Depuis 2015, je mène le projet archéologique multi-institutions et pluridisciplinaire Cape Espenberg Birnirk Projet durant lequel la fouille fine de deux maisons en bois renouvelle notre compréhension de la mobilité et des interactions des groupes culturels dans la région au XIIe-XIIIe siècle. Ce projet nous a mené à développer, depuis 2020, le Kobuk river Spatial Archaeology (KSA) qui vise à revisiter la séquence culturelle Arctic Woodland (Giddings 1952) et le système de peuplement dans l’intérieur du nord-ouest de l’Alaska à partir du XIIIe siècle.

 

© C. Alix